13 avril 2006

24 Germinal, An 214

Aujourd’hui, comme chaque jour, 250 Millions d’enfants ont dormi dans la rue. (chiffres PNUD). Aucun n' est cubain...




CPE. Sur une banderole, « Médias = Casseurs »...
Par davduf

Mardi 4 avril, nouvelle (et dernière ?) manif anti-CPE. 1 million, 2 millions, 3 millions. Combien sommes nous ? Et puis, en fin de cortège, à Paris, ce malaise. Place d’Italie, qui excite qui ?

... Une pancarte évoque des millions de kilomètres parcourus par les manifestants, partout en France, depuis sept semaines. C’est drôle, c’est efficace, et ça fait du chiffre. Maladie de l’époque. Tiens, dans Libé, quelques jours plus tard , ces propos d’un CRS : « Vous savez, nous on est les "serpillières de la République", on nettoie la merde et on n’est pas là pour juger. Les mecs sont contents d’aller en manif plutôt que de tourner en rond dans les cités et d’arrêter pour la 30e fois dans la soirée Mouloud parce qu’il est basané. Ça, c’est n’importe quoi. On nous demande de faire du chiffre en banlieue avec les mis à disposition (personnes interpellées par les CRS et remises à des enquêteurs, ndlr). Sarko, quand il partira, il y aura des bouchons de champagne qui vont sauter chez nous. Il nous met une pression folle. Ça nous gave d’aller en banlieue. La plupart du temps, il ne s’y passe rien, c’est aussi calme que les centre-villes » ...

    « vas-y, mon gars, allez, vas y, viens »

... Et ça, une première charge policière. Puis, le retrait. D’un côté, une poignée d’excités. De l’autre, des CRS rangés. Au centre, entre les deux : des photographes et quelques cameramen. Lequel a commencé ? Lequel a crié le premier ? Lequel a visé son objectif au son d’un « vas-y, mon gars, allez, vas y, viens ». Un drôle de Paris-Plage. Sous les Pavés, Cannes. Qu’est-ce qui leur prend, à ces photographes ? Qu’est-ce qu’ils foutent, merde ? Pourquoi ils crient, pourquoi ils s’agitent ? Pourquoi ils les agitent ? Comme si l’appareil ne suffisait pas, pour galvaniser ; comme si, dorénavant, il faudrait ajouter la voix ? Starlettes sur la croisette, télé-réalités ou pavés-dans-la-gueule, la même chose ? Vraiment ? ...

LIRE LA SUITE ...


LIRE AUSSI:

Les « casseurs de banlieue » et le « mouvement étudiant » Par Des étudiants de la Sorbonne

Posté par jraf73 à 03:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur 24 Germinal, An 214

Nouveau commentaire